Lire

Publiés
    La gidouille et la citrouille
    Accrocs dans le ciel
    Dire, raconter
    La tétralogie du vieux monsieur
    A mordir debout
    Sous la parole, l'image
    La trilogie de Lahouria
Terminés non publiés
    Sable au corps
    Inquiétante, cette étrangeté
    Les Elikos
    Les viocs
    L'œil de la nuque
    Nota bene
    Histoires à mort rire debout
    Off festival
    Kindle
    Le Marcheur
    Socrate
    Un jour peut-être
En cours
    Les Emileries
    La minute de l'ingénieur Modulo
Poèmes & fredons
    Formes poésie 1
    Formes poésie 2
    Fredons
    Comptines
Théâtre, radio-TV
    Les Adaptations
    Les Aristophanesques
    Les autres
    Les Combinatoires
    Les Echyleennes
    les Ecologiades
    les Etranges
    les Libidinales
    les Piecettes
    les Psychotiques
    les Shakespeides
    les Symbépiques
    Radio-TV
Vidéo
Audio

Articles
    I.A.E.P.
    Ecoutez voir
    Alliance, pour quoi faire ?
    Antigone ou le fatum transgénérationel
Communications
    Le corps, le signe et l'objet
    Le corps-scène
    Sur une hypothèse du corps mémoire
    L'improvisation
    L'objet imaginé
    Improvisation, ou l'illusion de l'émergence
    La modélisation de la révolution
Dans le rétroviseur
Bloc-notes
    Archives

    Georges Friedenkraft
    Chou Hibou Haïku

  L'âne rouge
  L'institut Charles Cros
  Bongiovani
  Théâtre du mouvement

  L'Emilius ankylosaurus
  Editions 24x36

Antigone

Articles & communications d'Emile  I.A.E.P. - Ecoutez voir ! - Alliance, pour quoi faire ? - Antigone ou le fatum transgénérationnel

Ici, à la bibliothèque d'Emile faite de textes terminés ou considérés provisoirement comme tels et consultables, de textes en cours d’écriture, d'écrits pour le théâtre, la radio ou la télévision, d'un bloc-notes dit aussi chroniques, viennent s'ajouter des contributions et publications psychothérapiques et psychanalytiques.

D'aucuns diraient sérieuses ?

EN - Avez-vous des nouvelles... 1992

Articles -  Antigone ou le fatum transgénérationnel

Études psychanalytiques - Novembre 1999

Il n'y a pas plus transgénérationnel qu'un fatum, sorte de passage de l'alliance à la mésalliance comme de la lumière à l'ombre. Il n'y a pas d'alliance possible sans risque de mésalliance, pas de jour sans nuit, pas de lumière sans ombre. Les êtres sans ombre ne sont pas de notre monde.

Ils étaient quatre

Quelle belle descendance ! Un carré parfait avec alternance des sexes, deux filles, deux garçons, à la table princière, cartes en mains pour le jeu des familles : Ismène, Antigone, Étéocle et Polynice, tous le fruit des amours incestueuses d'Œdipe – du moins dans la version dominante. Car, dans ces histoires de catastrophes familiales, il y a souvent un grand nombre de versions dont certaines, même, trouvent une fin heureuse. Parmi d'autres, dans la version d'Euripide(1), en effet, Antigone est cachée par son fiancé Haemon, chargé de la tuer. Elle a un enfant de lui. Sur l'intervention de Dionysos ou Héraclès, ils sont pardonnés et on les marie officiellement.

Mais la forme la plus courante de la tradition fait d'Antigone une héroïne tragique.

Juste pour mémoire

Lorsque Œdipe, éclairé sur ses actes par l'oracle de Tirésias se fut aveuglé et banni lui-même de Thèbes, il partit, mendiant son pain sur son chemin. Antigone se fit sa compagne. Leur route les mena à Colonne, en Attique, où Œdipe mourut. Alors Antigone revint à Thèbes et vécut avec sa sœur Ismène, qui était restée tranquillement "à la maison". C'est alors que le fatum frappa encore. Dans la guerre des sept chefs, ses deux frères, Étéocle et Polynice s'affrontèrent, le premier dans l'armée thébaine, le second dans celle qui attaquait sa patrie.
Lors des combats aux portes de Thèbes, les deux frères moururent de la main l'un de l'autre. Créon, le roi, oncle des quatre enfants d'Œdipe, organisa des funérailles solennelles à Étéocle mais interdit qu'on ensevelit Polynice qui, par ambition, avait appelé et servi des étrangers contre sa patrie. Antigone n'accepta pas cet ordre. Pour elle, c'était un devoir sacré, imposé par les dieux et des lois non écrites, mais impératives, que l'ensevelissement des morts, surtout de ses proches parents. Alliance de la lignée exige.

Lire la suite

I.A.E.P. - Ecoutez voir ! - Alliance, pour quoi faire ? - Antigone ou le fatum transgénérationnel

Haut de page ]
Contact
© EN 2010   -   Mentions légales