Lire

Publiés
    La gidouille et la citrouille
    Accrocs dans le ciel
    Dire, raconter
    La tétralogie du vieux monsieur
    A mordir debout
    Sous la parole, l'image
    La trilogie de Lahouria
    Kindle
    Le Marcheur
    Socrate
    Un jour peut-être
    Nota bene
    Sylvius
    Josianne
Terminés non publiés
    Sable au corps
    Inquiétante, cette étrangeté
    Les Elikos
    Les viocs
    L'œil de la nuque
    Histoires à mort rire debout
    Off festival
En cours
    Les Emileries
    La minute de l'ingénieur Modulo
Poèmes & fredons
    Formes poésie 1
    Formes poésie 2
    Fredons
    Comptines
Théâtre, radio-TV
    Les Adaptations
    Les Aristophanesques
    Les autres
    Les Combinatoires
    Les Echyleennes
    les Ecologiades
    les Etranges
    les Libidinales
    les Piecettes
    les Psychotiques
    les Shakespeides
    les Symbépiques
    Radio-TV
Vidéo
Audio

Articles
    I.A.E.P.
    Ecoutez voir
    Alliance, pour quoi faire ?
    Antigone ou le fatum transgénérationel
Communications
    Le corps, le signe et l'objet
    Le corps-scène
    Sur une hypothèse du corps mémoire
    L'improvisation
    L'objet imaginé
    Improvisation, ou l'illusion de l'émergence
    La modélisation de la révolution
Dans le rétroviseur
Bloc-notes
    Archives

    Georges Friedenkraft
    Chou Hibou Haïku

  L'âne rouge
  L'institut Charles Cros
  Bongiovani
  Théâtre du mouvement

  L'Emilius ankylosaurus
  Editions 24x36

Putian de guerre !

La bibliothèque d'Emile - Théatre et Radio-TV - Adaptations - En téléchargement et souscription pour édition papier

Document sans nom

Les Adaptations -  Les Aristophanesques - Les Autres -  Les Combinatoires - Les Echyléennes - Les Ecologiades  - Les Etranges - Les Libidinales - Les Piécettes - Les Psychotiques - Les Shakespéïdes - Les Symbépiques - Radio-TV 

Adaptations

Document sans nom

Le pont aux Ânes - Putain de guerre !

La bibliothèque comprend certains des textes déjà publiés et susceptibles d’être acquis selon les modalités indiquées pour chaque titre.

Elle propose aussi des textes terminés ou considérés provisoirement comme tels et consultables, des textes en cours d’écriture, des écrits pour le théâtre, la radio ou la télévision achevés ou en cours, enfin un «bloc-notes» de réflexions personnelles, le tout également consultable.

 
 

Adaptations -  Putain de guerre !

Très librement d’après RUZZANTE REVIENT DE GUERRE
Un texte padouan d’Angelo Beolco dit Ruzzante - XVIe siècle

PERSONNAGES :
Ruzzante
Menato
Geneviève
Le Bretteur

Une place ou une rue de Venise où est située la maison de Menato

1

Ruzzante entre, éreinté, essoufflé, en guenille.

Ruzzante
Vouaouh ! Venise ! Enfin !
Ah ! Tu peux dire que je t’ai désirée, plus qu’une gonzesse ! Plus qu’un âne affamé qui rêve d’un picotin !
Je vais pouvoir me retaper ! J’en ai besoin !
Et baiser tout mon saoul avec ma femme, qui est venue s’installer ici, je ne sais pas pourquoi.
Ah ! Putain de guerre !
Pétarades, appels aux armes, sonnez clairons trompettes sans moi !
Dès que j’entendais les tactactac, je tremblais dans mon calebar !
Les roquettes et les snippers, quelle saloperie !
Putain de guerre !
On ne pouvait même pas chier tranquille !! C’était pourtant pas l’envie qui manquait.
Bordel de Dieu ! Tu parles si j’ai trissé !

Je ne me suis pas senti courir. Le faucon ne va pas plus vite.
Seulement mes godillots en ont pris un sacré coup.
Voilà ce que j’aurai gagné à la guerre !
Bon.
Ouais, ici, pas question d’en faucher une paire.
C’est pas comme au casse-pipe.
C’est ce qu’il y a de bon là-haut : tu peux faucher tout ce que tu veux.
Un macchabée, toc, tu lui pique sa montre, pour ce que ça peux
servir maintenant.
Et tu vis sur l’habitant. Une baraque abandonnée, hop, y a pas de petit profit.
Mais, merde, tu payes autrement, on a vraiment trop peur.
Putain de putain de guerre ! On ne m’aura plus !

Ah ! Repos maintenant. Manger, baiser, dormir !
Ici, au moins, on est tranquille.
J’en crois pas mes yeux, ni mes oreilles.
Merde ! Si c’était un rêve ?! Ou si j’avais été tué et que je sois juste mon esprit ?!
Ça en serait une drôle de bonne, celle-là. Pince-toi !
Nom de Dieu, non, les esprits ne bectent pas et je crève de faim !

Si seulement je savais où est descendue ma femme.

Lire la suite

Document sans nom

Les Adaptations -  Les Aristophanesques - Les Autres -  Les Combinatoires - Les Echyléennes - Les Ecologiades  - Les Etranges - Les Libidinales - Les Piécettes - Les Psychotiques - Les Shakespéïdes - Les Symbépiques - Radio-TV 

Haut de page ]
Contact
© EN 2010   -   Mentions légales