Lire

Publiés
    La gidouille et la citrouille
    Accrocs dans le ciel
    Dire, raconter
    La tétralogie du vieux monsieur
    A mordir debout
    Sous la parole, l'image
    La trilogie de Lahouria
Terminés non publiés
    Sable au corps
    Inquiétante, cette étrangeté
    Les Elikos
    Les viocs
    L'œil de la nuque
    Nota bene
    Histoires à mort rire debout
    Off festival
    Kindle
    Le Marcheur
    Socrate
    Un jour peut-être
En cours
    Les Emileries
    La minute de l'ingénieur Modulo
Poèmes & fredons
    Formes poésie 1
    Formes poésie 2
    Fredons
    Comptines
Théâtre, radio-TV
    Les Adaptations
    Les Aristophanesques
    Les autres
    Les Combinatoires
    Les Echyleennes
    les Ecologiades
    les Etranges
    les Libidinales
    les Piecettes
    les Psychotiques
    les Shakespeides
    les Symbépiques
    Radio-TV
Vidéo
Audio

Articles
    I.A.E.P.
    Ecoutez voir
    Alliance, pour quoi faire ?
    Antigone ou le fatum transgénérationel
Communications
    Le corps, le signe et l'objet
    Le corps-scène
    Sur une hypothèse du corps mémoire
    L'improvisation
    L'objet imaginé
    Improvisation, ou l'illusion de l'émergence
    La modélisation de la révolution
Dans le rétroviseur
Bloc-notes
    Archives

    Georges Friedenkraft
    Chou Hibou Haïku

  L'âne rouge
  L'institut Charles Cros
  Bongiovani
  Théâtre du mouvement

  L'Emilius ankylosaurus
  Editions 24x36

L'oiel de la nuque

La bibliothèque d'Emile - Terminés non publiés - En téléchargement et souscription pour édition papier

Sable au corps - Inquiétante, cette étrangeté ! - Les Elikos - Les viocs - L'œil de la nuque - Nota Bene - Histoires à Mort rire debout - Off festival - Kindle
Le Marcheur - Socrate - Un jour peut être

La bibliothèque comprend certains des textes déjà publiés et susceptibles d’être acquis selon les modalités indiquées pour chaque titre.

Elle propose aussi des textes terminés ou considérés provisoirement comme tels et consultables, des textes en cours d’écriture, des écrits pour le théâtre, la radio ou la télévision achevés ou en cours, enfin un «bloc-notes» de réflexions personnelles, le tout également consultable.

EN - ....

L'œil de la nuque

Juste avant - Le premier regard de l'autre
Remonter à l'origine de son propre big-bang, est-ce raisonnable ? Le coït créateur ? Avant ? ! Cela n’a pas de sens, monsieur. Vous y étiez moins morcelé qu’Osiris, certes, mais tout de même en deux fragments très séparés, encore tout à fait inexistants peu de temps auparavant, et dont la réunion très problématique s’avérait hasardeuse. Alors d’où venez-vous, d’où venez-vous donc ? Non, il vaut mieux vous contenter d’une fécondation comme temps zéro.

Rouge, machinal, cyclopéen, central et froid comme celui de l'ordinateur de l'Odyssée de l'espace, cet œil-là lisait sur les lèvres, à coups sûrs et même peut-être bien directement dans les neurones.

Il s'approcha pourtant. Au fur et à mesure qu'il s'en approchait, l'œil s'humanisait, s'amollissait, s'humidifiait. Il n'eut aucun mal à y pénétrer. Il s'y sentit très bien, au calme, au chaud. Il se recroquevilla un moment. Puis le désir le prit d'aller encore un peu plus profond, plus près des origines.

Il se glissait facilement dans cette viscosité tiédasse et accueillante, quand au détour d'une sinuosité, alors qu'il se sentait atteindre au plus secret de la rétine, il vit un fœtus qui le regardait d'un œil réprobateur.

Le cosmonaute

Le cosmonaute dans son vaisseau en impesanteur se tenait les genoux. Tous les journaux, livres, vidéos, films, télévisions, CD Rom, DVD affichaient des cosmonautes recroquevillés dans leurs capsules comme foetus en utérus. Planant en impesanteur comme en liquide amniotique. La plus plate des banalités présenterait des fractales étourdissantes de complexité, à côté de cette comparaison qui dégoulinait partout et sans arrêt. On le lui avait tellement et tellement répété que le cosmonaute rigolait en se tenant les genoux. Il essayait d'imaginer le rire du foetus. Le vaisseau spatial traversa le froid du ciel noir sans encombre, sans histoire. La routine. On somnolait au centre de contrôle.

Lire la suite

Sable au corps - Inquiétante, cette étrangeté ! - Les Elikos - Les viocs - L'œil de la nuque - Nota Bene - Histoires à Mort rire debout - Off festival - Kindle
Le Marcheur - Socrate - Un jour peut être

Haut de page ]
Contact
© EN 2010   -   Mentions légales