Lire

Publiés
    La gidouille et la citrouille
    Accrocs dans le ciel
    Dire, raconter
    La tétralogie du vieux monsieur
    A mordir debout
    Sous la parole, l'image
    La trilogie de Lahouria
Terminés non publiés
    Sable au corps
    Inquiétante, cette étrangeté
    Les Elikos
    Les viocs
    L'œil de la nuque
    Nota bene
    Histoires à mort rire debout
    Off festival
    Kindle
    Le Marcheur
    Socrate
    Un jour peut-être
En cours
    Les Emileries
    La minute de l'ingénieur Modulo
Poèmes & fredons
    Formes poésie 1
    Formes poésie 2
    Fredons
    Comptines
Théâtre, radio-TV
    Les Adaptations
    Les Aristophanesques
    Les autres
    Les Combinatoires
    Les Echyleennes
    les Ecologiades
    les Etranges
    les Libidinales
    les Piecettes
    les Psychotiques
    les Shakespeides
    les Symbépiques
    Radio-TV
Vidéo
Audio

Articles
    I.A.E.P.
    Ecoutez voir
    Alliance, pour quoi faire ?
    Antigone ou le fatum transgénérationel
Communications
    Le corps, le signe et l'objet
    Le corps-scène
    Sur une hypothèse du corps mémoire
    L'improvisation
    L'objet imaginé
    Improvisation, ou l'illusion de l'émergence
    La modélisation de la révolution
Dans le rétroviseur
Bloc-notes
    Archives

    Georges Friedenkraft
    Chou Hibou Haïku

  L'âne rouge
  L'institut Charles Cros
  Bongiovani
  Théâtre du mouvement

  L'Emilius ankylosaurus
  Editions 24x36

Pseudo Haïkus

Document sans nom La bibliothèque d'Emile  - Formes poésie 1 -Formes poésie 2FredonsComptines

La bibliothèque comprend certains des textes déjà publiés et susceptibles d’être acquis selon les modalités indiquées pour chaque titre.

Elle propose aussi des textes terminés ou considérés provisoirement comme tels et consultables, des textes en cours d’écriture, des écrits pour le théâtre, la radio ou la télévision achevés ou en cours, enfin un «bloc-notes» de réflexions personnelles, le tout également consultable.

EN - Gestures 2001

Formes de poésie

2 Pseudos Haïkus

Poème japonais en 5-7-5, ici non respecté
Qu’a donc le gouvernail ?
La barque décrit des cercles
Et pas même une mouette

*

Jette dans le lac
Une seule goutte de vin
Le ciel vire indigo

*

Tu écris, tu écris encore
L’encre a baissé
La mer monte

*

À mon coup de fil de la Vierge
Tu n’as pas décroché
Les mésanges avaient de tes nouvelles

*

Tu es dans mon rêve
La Terre a refusé de s’éveiller
Crois-tu que le soleil dorme encore ?

*

La page était blanche
L’arbre s’est fait papier
Le filigrane dit ton nom

*

La sortie est absente
Je ne t’ai pas vu de longtemps
La comète fait le détour

*

Tu poses le pied sur les planches
La colline respire du ventre
Le théâtre devient musical

*

La foule prolifère
Le monde se dépeuple
Le désert n’offre pas les splendeurs que l’on dit

*

La pierre a fleuri
Ta lèvre a souri
Le soleil a rougi des plaintes de l’enfant

*

L’aigle griffe le ciel
Le nuage a pleuré
Dans les serres s’emporte un rayon de soleil

*

La roche est immobile
Et l’herbe pacifique
Sous un pétale de rose dormait une vipère

*

La rive est fleurie
De fleurs carnivores
Les flots portent des chiens crevés

*

Elle a voulu parler
L’arbre était muet
La vague rejeta la bouteille à la mer

*

La fleur entre les dents
Pour la parole tendre
Un pétale a suffi à étrangler l’amour

*

Des plongeons d’anges
Les rires de la mer
Et des oiseaux qui nagent et des poissons volants

*

Les billets étaient faux
Le feu en filigrane
La banque a sursauté au casino désert

*

La cheminée ronflait
Le vent cognait la porte
Un arbre de fumée poussait tranquillement

*

La chambre apaisée
Relativité
La présence de ma chatte courbe l’espace-couette

*

Nuages immobiles
Le crépuscule arrive
Dans les feuillages ronds de marronniers sans tronc

Document sans nom

La bibliothèque d'Emile  - Formes poésie 1 -Formes poésie 2FredonsComptines

Haut de page ]
Contact
© EN 2010   -   Mentions légales