Lire

Publiés
    La gidouille et la citrouille
    Accrocs dans le ciel
    Dire, raconter
    La tétralogie du vieux monsieur
    A mordir debout
    Sous la parole, l'image
    La trilogie de Lahouria
    Kindle
    Le Marcheur
    Socrate
    Un jour peut-être
    Nota bene
    Sylvius
    Josianne
Terminés non publiés
    Sable au corps
    Inquiétante, cette étrangeté
    Les Elikos
    Les viocs
    L'œil de la nuque
    Histoires à mort rire debout
    Off festival
En cours
    Les Emileries
    La minute de l'ingénieur Modulo
Poèmes & fredons
    Formes poésie 1
    Formes poésie 2
    Fredons
    Comptines
Théâtre, radio-TV
    Les Adaptations
    Les Aristophanesques
    Les autres
    Les Combinatoires
    Les Echyleennes
    les Ecologiades
    les Etranges
    les Libidinales
    les Piecettes
    les Psychotiques
    les Shakespeides
    les Symbépiques
    Radio-TV
Vidéo
Audio

Articles
    I.A.E.P.
    Ecoutez voir
    Alliance, pour quoi faire ?
    Antigone ou le fatum transgénérationel
Communications
    Le corps, le signe et l'objet
    Le corps-scène
    Sur une hypothèse du corps mémoire
    L'improvisation
    L'objet imaginé
    Improvisation, ou l'illusion de l'émergence
    La modélisation de la révolution
Dans le rétroviseur
Bloc-notes
    Archives

    Georges Friedenkraft
    Chou Hibou Haïku

  L'âne rouge
  L'institut Charles Cros
  Bongiovani
  Théâtre du mouvement

  L'Emilius ankylosaurus
  Editions 24x36

Objets perdus

La bibliothèque d'Emile - Théatre et Radio-TV - Radio-TV - En téléchargement et souscription pour édition papier

Document sans nom

Les Adaptations -  Les Aristophanesques - Les Autres -  Les Combinatoires - Les Echyléennes - Les Ecologiades  - Les Etranges - Les Libidinales - Les Piécettes - Les Psychotiques - Les Shakespéïdes - Les Symbépiques - Radio-TV 

Radio-TV

Document sans nom

Le Machin - Objets perdus - Et ... Celui qui mort fut

La bibliothèque comprend certains des textes déjà publiés et susceptibles d’être acquis selon les modalités indiquées pour chaque titre.

Elle propose aussi des textes terminés ou considérés provisoirement comme tels et consultables, des textes en cours d’écriture, des écrits pour le théâtre, la radio ou la télévision achevés ou en cours, enfin un «bloc-notes» de réflexions personnelles, le tout également consultable.

 
 

Radio-TV -  Objets perdus

Adaptation d'après Jacques Perret - Ed. Gallimard 1949
Diffusé le 20.06.09 sur France Culture

Distribution
Le témoin, entité ubiquiste qui nous aide à comprendre le périple
Larrinque, grand, maigre, parler parisien mais sans excès
Louyot, plus corpulent, paysan, léger accent au choix
Deux douaniers allemands, grommelots à sonorités germaniques

Une bonne audition limpide et crépusculaire de merle.
Elle pourra être reprise par intervalle jusqu’à la nuit présumée.


Le témoin
J’ai ouvert mon parapluie parce qu’il pleut. Si je rôde par ici, c’est qu’il s’y passe quelque chose ou que ça ne va pas tarder.
Maintenant que j’ai pris ma retraire, j’ai laissé la gabardine beige pour le parapluie candide, je me promène pour mon compte, je continue à voir des gens qui se figurent être seuls. Mais je ne fais plus de rapport. Je suis le plus inoffensif, le plus secret des témoins. Mes clients n’ont plus rien à craindre de moi. Ils peuvent commencer.

On entend le frottement et l’inflammation d’une allumette.


Larrinque (bas)
Ah non ! Non ! Mon petit vieux ! C’est pas le moment de fumer !


Le témoin
L’individu qui vient de parler, c’est le soldat d’infanterie Joseph Larrinque, banlieusard dans le civil.


Larrinque (même ton)
Tu comprends ce que je te dis ?!


Louyot (même ton)
Eh oui, je comprends. Alors, il faut te demander la permission pour fumer maintenant ! C’est nouveau !


Le témoin
Celui-là, c’est le sapeur Gaston Louyot, agriculteur en temps de paix.


Larrinque
Ce qui n’est pas permis, mon vieux, c’est d’être andouille à ce point-là. Je te répète que c’est pas le moment de fumer. Rauchen verboten !


Louyot
C’est fini les verboten. Ou alors, c’était pas la peine de foutre le camp.


Larrinque
T’as raison. Les imbéciles en liberté c’est un vrai désastre. Éteins ta cigarette, je te dis. Ça suffit !


Louyot
Non, justement, ça suffit plus, figure-toi ! À partir de maintenant pour me commander, faut des explications.

Lire la suite

 

Document sans nom

Les Adaptations -  Les Aristophanesques - Les Autres -  Les Combinatoires - Les Echyléennes - Les Ecologiades  - Les Etranges - Les Libidinales - Les Piécettes - Les Psychotiques - Les Shakespéïdes - Les Symbépiques - Radio-TV 

Haut de page ]
Contact
© EN 2010   -   Mentions légales