Lire

Publiés
    La gidouille et la citrouille
    Accrocs dans le ciel
    Dire, raconter
    La tétralogie du vieux monsieur
    A mordir debout
    Sous la parole, l'image
    La trilogie de Lahouria
Terminés non publiés
    Sable au corps
    Inquiétante, cette étrangeté
    Les Elikos
    Les viocs
    L'œil de la nuque
    Nota bene
    Histoires à mort rire debout
    Off festival
    Kindle
    Le Marcheur
    Socrate
    Un jour peut-être
En cours
    Les Emileries
    La minute de l'ingénieur Modulo
Poèmes & fredons
    Formes poésie 1
    Formes poésie 2
    Fredons
    Comptines
Théâtre, radio-TV
    Les Adaptations
    Les Aristophanesques
    Les autres
    Les Combinatoires
    Les Echyleennes
    les Ecologiades
    les Etranges
    les Libidinales
    les Piecettes
    les Psychotiques
    les Shakespeides
    les Symbépiques
    Radio-TV
Vidéo
Audio

Articles
    I.A.E.P.
    Ecoutez voir
    Alliance, pour quoi faire ?
    Antigone ou le fatum transgénérationel
Communications
    Le corps, le signe et l'objet
    Le corps-scène
    Sur une hypothèse du corps mémoire
    L'improvisation
    L'objet imaginé
    Improvisation, ou l'illusion de l'émergence
    La modélisation de la révolution
Dans le rétroviseur
Bloc-notes
    Archives

    Georges Friedenkraft
    Chou Hibou Haïku

  L'âne rouge
  L'institut Charles Cros
  Bongiovani
  Théâtre du mouvement

  L'Emilius ankylosaurus
  Editions 24x36

Théatre

La bibliothèque d'Emile - Théatre et Radio-TV - En téléchargement et souscription pour édition papier

Document sans nom

Les Adaptations -  Les Aristophanesques - Les Autres -  Les Combinatoires - Les Echyléennes - Les Ecologiades  - Les Etranges - Les Libidinales - Les Piécettes - Les Psychotiques - Les Shakespéïdes - Les Symbépiques - Radio-TV 

La bibliothèque comprend certains des textes déjà publiés et susceptibles d’être acquis selon les modalités indiquées pour chaque titre.

Elle propose aussi des textes terminés ou considérés provisoirement comme tels et consultables, des textes en cours d’écriture, des écrits pour le théâtre, la radio ou la télévision achevés ou en cours, enfin un «bloc-notes» de réflexions personnelles, le tout également consultable.

EN - Vimpelles hiver 2010

Les Adaptations
(Ruzzante entre, éreinté, essoufflé, en guenille.)
Ruzzante:
Vouaouh ! Venise ! Enfin !
Ah ! Tu peux dire que je t’ai désirée, plus qu’une gonzesse ! Plus qu’un âne affamé qui rêve d’un picotin !
Je vais pouvoir me retaper ! J’en ai besoin !
Et baiser tout mon saoul avec ma femme, qui est venue s’installer ici, je ne sais pas pourquoi. Ah ! Putain de guerre !

Lire la suite

Les Aristophanesques
Lysitratarata

Fable sérieuse sous le dérisoire, très loin d’Aristophane et cependant dans l’esprit.

Quand les femmes verdissent leur langage pour dire ce qu’elles en pensent, les événements peuvent changer. Et si elles prenaient toutes les choses en mains, on ne reconnaîtrait plus la figure du monde.
Mais hélas, certaines femmes bottent en touche, certaines mêmes carrément contre leur camp.

Le jeu faux cul islamiste, tout reprendre par la ruse en profitant de la connerie y compris des femmes (de certaines en tout cas)
La polygamie : vous autres occidentaux avec vos maîtresses vous faites de la polygamie menteuse – oui, mais nos femmes, elles, en revanche, ont le droit d’avoir aussi plusieurs partenaires et on ne les enveloppe pas dans des chiffons. C’est une saine révolte que celle des femmes face à la guerre économique, la spéculation, la politique des hommes, le machisme.
Faire la grève de l’amour pour mettre fin à toute forme de violence… reprendre à leur manière le mot d’ordre imaginé par Lysistrata l’Athénienne et ses concitoyennes, fatiguées des combats incessants menés par leurs maris.
Ecrite en 411 avant Jésus-Christ, cette farce, l’un des tout premiers réquisitoires contre la guerre, est aussi un joyeux plaidoyer pour la cause des femmes et pour leur indépendance.
Aristophane m’a dit : « Donne t’en à cœur joie, fais à ta guise, deux millénaires après, le jeu en vaut toujours la chandelle ».
Que les indignées passent à l’action !!
 

Lire la suite

Les Autres
Le Nez papillon
ou
MOI JE

Nézeries d’Émile Noël en forme de variations librement inspirées d’une nouvelle de Nicolas Gogol
Bien sûr, Émile Noël a lu la nouvelle de Gogol, sinon comment aurait-il pu s’en inspirer, même librement ?
Certes les critiques ne manqueront pas de dire qu’ils préfèrent, et de loin, la nouvelle originale qui est plus ceci cela et tellement moins cela ceci due au génie de l’auteur russe.
Mais Nicolas et Émile sont, malgré la grande différence d’âge, de très bons copains qui s’entendent à merveille.
Merci pour eux.

Lire la suite


Les Autres
Tous Ego:
Textes, règles du jeu, et mise en scène : Émile Noël
Scénographie à fonction oblique : Jean Herrmann
Environnement lumino-cinétique : Pierre Lemaire,
à partir
d’une thématique et d’une trame élaborées
 par un collectif de 9 personnes réunies en « brainstorming ».

Lire la suite

Les Combinatoires
Factorielle 12 ( !12):
Dans les sports collectifs comme le basket, le foot, le rugby le hand ou le volley, il existe une règle du jeu, rien d’autre.
Dans l’espace prévu et le respect de la règle, il existe un nombre indéfini de parties différentes potentielles.
De la même façon, il est ici proposé une structure de spectacle de 12 séquences permutables, à thème d’improvisation, pour un quatuor d’acteurs (2 garçons, 2 filles).
La permutation des séquences représente un potentiel de 479.001.600 représentations différentes. Et avec la permutation autorisée des 4 acteurs, le potentiel est porté à une factorielle 20 (!20), soit un nombre de 375 chiffres de représentations différentes possibles, sans tenir compte des variations supplémentaires ajoutées par les improvisations.
Autant dire qu’on asymptote l’infini.

Lire la suite

Les Echyleennes
On assiste à la chute de Troie et au retour d'Agamemnon victorieux, accompagné de sa captive Cassandre, à Argos où l'attend son épouse Clytemnestre. Celle-ci espère venger le sacrifice de sa fille Iphigénie par Agamemnon. Cassandre prophétise sa propre mort et celle d'Agamemnon. À la fin de la pièce, ils sont effectivement tous deux assassinés par Clytemnestre qui prend le contrôle d'Argos avec Égisthe.

Lire la suite

Les Ecologiades
Un espace rectangulaire encore profane.
Quelques postes de radio portables, branchés sur une ou plusieurs stations, diffusent le programme en temps réel.
Les éléments de jeu sont en vrac dans l’espace.
1 et 2 ne sont pas visibles … éventuellement anonymement dans le public qui peut-être installé tout autour ou frontalement.

Lire la suite

Les Etranges
Il va de soi que j’ai lu les « Histoires extraordinaires » d’Edgar Allan Poe. Mais, cet objet n’en est que très lointainement inspiré. La reprise de certaines thématiques sert seulement de matériau dans la composition de la Cantate qui se situe délibérément dans le contexte de notre époque. Par ailleurs, la traduction de Charles Baudelaire donne au lecteur français une impression raffinée de l’œuvre. Mais, dans la langue d’origine, le style est notoirement plus « rugueux ». C’est plutôt dans ce climat que vont s’articuler ici les différents mouvements. Ce qui n’exclut en rien une éventuelle dimension poétique.

Lire la suite

Les Libidinales
Évidemment, il peut paraître prétentieux de préfacer ce genre de proposition. Ça l’est sans doute en vérité. Alors, comme ça, on se prendrait pour Victor Hugo préfaçant Hernani ! Justement, un mot là-dessus avant de passer à ma propre préface.

Lire la suite

Les Piecettes
Un coin de salon ou de palier d'hotel, où aboutissent des couloirs.
C'est la nuit. L'endroit est à peine éclairé. On entend la mer très assourdie à travers les vitres fermées.
On entend aussi faiblement une musique de variété comme il en dégouline souvent dans les salles et les couloirs des hotels modernes.
Elle entre, nerveuse. Il la suit.

Lire la suite

Les Psychotiques
Cette forme de « théâtre » cherche à intégrer la dimension du récit (et/ou du conteur) et la dynamique de la dramatisation proprement théâtrale.
Le spectacle se compose de deux parties, autonomes, pouvant être représentées séparément ou à la suite l’une de l’autre dans une même séance.

Lire la suite

Les Shakespeides
L'œil reposerait la rétine au sol, suintante de phantasmes optiques, de fantasmes psychiques et de fantômes holographiques.
Trois formes indéfinissables, en préparation de soins insolites, s’affaireraient autour d’une grosse boule médicale faisant autorité.
La paroi interne de la sclérotique vibrerait de sons sphériques et tournoyants.

Lire la suite

Les Sympepiques
Les Ikons ne sont pas un peuple, ce ne sont pas non plus de certaines gens. Ce fut initialement un suffixe qui se pluriélisa pour représenter une multitude et de nombreuses variétés. Il a d'abord couvert toute une population de genres, de faits, de catégories. Ainsi: Satyrikon, fantastikon, pragmatikon, abstratikon, technikon, structurikon, jargonikon, lexikon, mandarikon, Vatikon, patrikon, politikon, largactikon, prozakikon, mastikon, viagrikon … seulement pour indication non exhautive, ô combien !

Lire la suite

Radio-TV
Une petite rue tranquille, commerçante et conviviale.
La rue Belle-Venette – comme la rue Mouffetard des
années 50, avant les restructurations.
On entend les riverains qui parlent entre eux à la terrasse
du café sans que l’on comprenne ce qu’ils se disent.
(Bruit de fond)
Une voiture passe en klaxonnant timidement.

Lire la suite

Document sans nom

Les Adaptations -  Les Aristophanesques - Les Autres -  Les Combinatoires - Les Echyléennes - Les Ecologiades  - Les Etranges - Les Libidinales - Les Piécettes - Les Psychotiques - Les Shakespéïdes - Les Symbépiques - Radio-TV 

Haut de page ]
Contact
© EN 2010   -   Mentions légales