Voir aussi l'Emilius Ankylosaurus
THÈME EN COURS - DÉSOBÉIR
Autres thèmes en cours : Désobéir - Dieu - Humanimals
Il ne se sentait pas en sécurité par Émile Noël
uand il montait ou descendait son escalier les marches craquaient sournoisement. Son tuyau de gaz semblait suinter, bien que le spécialiste affirmât que non. Dans la rue, tant que son ombre était devant lui cela allait, mais dés qu'elle passait derrière, il ne savait plus à quoi s'en tenir avec elle et le reste.

Dans le métro, les forces de l'ordre ne le rassuraient pas, elles attestaient, au contraire, par leur présence, qu'il y avait danger. Les portes automatiques elles-mêmes lui étaient agressives.

Les tempêtes coulaient les bateaux, les ouragans arrachaient les arbres, les rivières débordaient, les avalanches dévalaient, les forêts brûlaient, le soleil mélanomait, les trains déraillaient, les avions tombaient, les voitures s'incendiaient, les pierres volaient, les truands truandaient, et les voleurs volaient, les violeurs violaient, les assassins de toutes sortes assassinaient, sans compter la violence routière, et à la télévision.

Au sommaire du numéro

PRÉ HI HAN BULLES

ARTICLES
Une conjugaison des temps de la désobéissance par C. de la Genardière

Sans hésitation ni murmure par G. Maurey

Hors-jeu (de 5 à 9) par P. Matéo

Etais-je malheureux de ma situation ? par Claude Spielmann

Dé/Zob/éir - Ni Dieu, ni Maître par K. Rouquet

Au pays d'Anomie par É. Noël

Il ne se sentait pas en sécurité par É. Noël

Le devoir de désobéissance du fonctionnaire par Claudine Maurey-Forquy

À regarder l'histoire du monde, cela n'avait jamais été de la sorte. Certes, le singe debout savait se servir d'un bâton, éventuellement même du tibia de sa précédente victime. Cro-Magnon avait bien réussi à exterminer Neandertal. Les pyramides d'Egypte n'étaient pas des tombeaux que pour le Pharaon. La Bible en racontait de belles, l'Illiade et l'Odyssée ne lui devaient rien sur ce plan, les Romains très performants dans le genre, les Évangiles sans complexe, Attila, le Moyen ge, l'Inquisition, le Masque de fer, Lagardère, l'attaque de la diligence, le Boulevard du crime, les Mystères de Paris, le Chourineur, Frankenstein, le Golem, Mister Hide et docteur Jekyll, Jack l'éventreur, la bande à Bonnot, pour ne citer qu'au hasard, n'arrivaient pas et de loin, à la hauteur de ce qu'on risquait aujourd'hui.

Côté santé, ça n'était pas mieux. Non seulement, à cause des urgences en décapilotade, des grèves de médecins, et d'infirmières...etc, mais, surtout ontologiquement. Si Trois Hommes dans le bateau de Jérôme K. Jérôme se trouvaient toutes les maladies sauf l'épanchement de synovie et l'hydropisie des femmes de chambre, lui avait eu cet épanchement et il allait jusqu'à se demander s'il n'était pas une femme de chambre, ou si l'hydropisie ne pouvait pas s'attaquer à d'autres sexes, par exemple. Il perdait le contrôle des choses : un jour, arrivé à sa porte, il a sonné et il est venu s'ouvrir. Le fait est qu'on peut s'ouvrir soi-même, notamment s'ouvrir quelque chose. Certaines de ces ouvertures recèlent quelque danger. On en dit de mortelles. S'ouvrir le crâne, surtout négligemment, est, paraît-il, hautement délétère. Grave sujet d'inquiétude.

Bref. Il sonne. Il s'ouvre.
D'abord, il ne fut pas étonné. Il était normal qu'on lui ouvrît puisqu'il avait sonné. C'était chez lui, donc également normal que ce fût lui qui vînt ouvrir. Ce n'est que plus tard, en réfléchissant, que cela lui parut tout de même bizarre.
Or, méditant là-dessus, il observait ses pommes de terre en épluchant son chat, quand il fut envahi par cette impression initiée par des écrits esthétiques russes, vers la fin du siècle XIX et popularisée par le grand Sigmund Freud lui-même, à quelque temps de là, d'inquiétante étrangeté.
Il ne saurait préciser l'origine de cet envahissement. Serait-ce parce que sa main droite manifestait une tendance à prendre de l'autonomie ? Il n'était pas douteux qu'il lui faille reprendre autorité sur elle. Que faire ? La tutoyer ? Comment le prendrait-elle ? Elle était faite pour prendre, comme l'indiquait son pouce en opposition avec ses autres doigts, pour prendre, non pour être prise. S'il la supprimait, par exemple, après, comment prendrait-il avec son seul moignon quand il en aurait fini avec sa main ?
Et, une fois sa main liquidée, qui sait à quoi il pourrait s'en prendre ? À ses intestins, histoire de les enrouler d'une autre manière ? À son cerveau ? Éviter à tout prix de s'en prendre à son cerveau, sinon c'est peu dire qu'il serait perdu. Autant s'en prendre tout de suite à lui-même.
Il était aussi victime de la loi des séries. D'abord, il a perdu ses clés de façon inexplicable. Puis, pardon pour la trivialité de l'exemple suivant, mais l'observation objective des phénomènes paranormaux exige la plus grande transparence : au cours d'une pose de suppositoire, celui-ci se cassa en deux. L'un des morceaux tomba au sol. Il ne l'a jamais retrouvé. Troisième manifestation de surnaturel : il achète une cartouche d'encre noire et du papier à lettre. La vendeuse lui fait un joli petit paquet qu'il met dans son sac. Le petit paquet disparaît complètement et définitivement. À ajouter à cette liste, un fromage de chèvre acquis au marché, emporté précieusement emballé dans un beau papier d'argent spécial, posé dans la boite à gants de sa voiture, il ne le revit jamais plus.
Était-il créateur de trous noirs, à son insu ? Cela semblait la seule explication plausible à la disparition de tant de choses. Risquait-il d'être aspiré ?
D'aucuns vous jettent à la tête une quatrième dimension d'espace. S'en tiendra-t-il aux mini-trous noirs ? Il faudrait résoudre cette énigme avant qu'il ne soit irrémédiablement trop tard.

Il fit, en se promenant, un petit accroc à la jambe droite de ses jeans, à la hauteur de la cuisse. Obsédé par ce trou, il y mit le doigt, s'il allait y passer tout entier. Passer dans un autre univers par le minuscule trou de son propre blue jeans, quelle dérision ! Et le risque de se retourner, au point de faire tourner ses protéines dans l'autre sens ! Catastrophique ! Un comble !
Que dire de ces nouveaux paysages, où il échouerait ? La lumière corpusculaire d'un soleil déclinant illuminerait des soirées incertaines. Un monde sub-particulaire plus complexe et beaucoup plus effrayant, aussi. Sur la durée de vie des protons, là-bas, on n'émettrait que des hypothèses en forme de certitudes.
Ici, on ramasse des poussières extraterrestres dans l'Antarctique. Les neiges polaires recèlent un isotope du genre manganèse 53, spécifiquement lié aux poussières interplanétaires. On s'en est rendu compte depuis quelques décennies. Par contre, au nord, il y a du plomb dans la calotte polaire. Lui n'est pas extraterrestre. On ne pense pas non plus qu'il soit dû à la circulation automobile dans la région.
En vérité, il n'est pas du tout certain que le soleil brille. Il y a tant de légendes, les hommes sont si crédules. Ils avaient si facilement admis que les astres sont les postillons du ciel, sans même qu'il soit nécessaire de leur préciser qui a parlé ou éternué. Oui, en vérité, il n'est pas certain que le soleil brille.

D'après la science d'ici comme de là-bas, il y aurait, non pas un coin de soleil, mais un paquet de matière sombre qui manque quelque part. On ne sait pas où exactement, et l'on peut difficilement en dire beaucoup davantage là-dessus, pour le moment.
Terrible incertitude !
Autre raison d'inquiétude : un jour il reçoit un télégramme lui annonçant qu'il vient d'être hospitalisé d'urgence. On peut comprendre cela : il est inquiet sur son sort. Il se demande ce qu'il a bien pu lui arriver. Prompt comme l'éclair, il saisit son veston suspendu à la patère. Il sort en flèche de chez lui, se précipite dans l'escalier grinçant en négligeant la première marche. Comme il arrive en pareil cas, les marches suivantes, elles, ne le négligèrent pas.
Sur quatre étages, en un temps record, il connut l'ineffable de la gamme des sensations de l'avalanche et du contorsionnisme. Il vit, plusieurs fois, ses différents pieds lui raser la moustache qu'il n'avait pas, jusqu'au moment où le gauche vint se caler derrière sa nuque. Il se mit les doigts dans le nez, le genou dans l'œil, un bras à la retourne, une main dans la poche arrière, l'omoplate sous le pectoral et la tête du fémur dans le diaphragme, le plus naturellement du monde. Chorégraphie originale sur concerto d'avant-garde pour escalier et orchestre anatomique avec percussions de coccyx, frottements d'abdominaux, roulements de tympans, brossages de reins, déploiements de membres, crescendo basculade, duo de mandibules sur tempo endiablé de section rythmique tête-à-cul.

Cependant, contre toute attente, il avait un vécu détendu. Pour une fois, il se sentait calme, de plus en plus calme. Il baignait dans une blanche lumière d'amour, bercé par une musique d'azur et des voix célestes. Tout à la séduction du moment, détaché des viles préoccupations quotidiennes, il goûtait les délices d'un état second. Le réalisme grossier et discontinu des saccades escalières se dissolvait progressivement dans un continuum éthéré fait autant de l'aspiration des gouffres que du vertigineux appel des cimes.
Il serait préférable, rêva-t-il un moment, de relever les escaliers dans les virages et les paliers, un peu à la manière des vélodromes, pour plus de commodité et de confort dans la descente, surtout si sa méthode venait à se généraliser. Il tenta d'attraper la main courante. La traîtresse se déroba. Elle allait à très grande vitesse en sens inverse. Il est vrai que, comme son nom l'indiquait, elle était courante... tout de même !

Rez-de-chaussée.
Il passe en météore, devant la porte de la gardienne de l'Immeuble Neuf du Grand Ensemble de la Périphérie, où il habite. Dans un sursaut de dignité, afin de se donner bonne contenance, il réussit à crier en passant à l'horizontale : "Je suis pressé ! Du courrier pour moi ?!" Le temps que la brave femme vienne avec les lettres le concernant, il était déjà dans l'ambulance et l'ambulance déjà en route : quand il y a urgence, il y a urgence.
Question de secondes, maintenant il allait enfin se retrouver à l'hôpital et pouvoir être rassuré sur mon sort. Il allait enfin savoir ce qu'il lui était arrivé. Peut-être entendîtes-vous, en ignorant qui en était le passager incertain, le tabada de son ambulance fonçant et fendant le trafic urbain de son sillage impératif.
L'ambulance arrivera-t-elle jusqu'à l'hôpital ? Ça ? ! Sa mère, quand il était un méchant garnement, lui avait pourtant dit et répété que désobéir était dangereux et qu'un jour il devrait payer son insolence, car tout se paie.
Et il ne lui était pas encore venu à l'esprit qu'il y a danger de mort à vivre.