Voir aussi l'Emilius Ankylosaurus
Dans le numéro DÉSOBÉIR
Comment ne pas faire résonner désobéir avec obéir ? Obéir est toujours la réponse à un ordre, réponse qui dirait "je suis dans l'ordre".
Désobéir pourrait alors se dire Désordrebéir. A priori, en effet, désobéir n'est pas dans l'ordre, ça fait désordre. Obéir insiste tellement dans les organisations sociales, dans les cultures et dans le psychisme, qu'il faut avoir de sérieuses raisons pour désobéir. Sérieuses en effet pour pouvoir faire de l'obéissance une vertu. Mais au fond ne pourrait-on pas se demander - Comme pour la poule et l'œuf ou comme on se le demande pour Dieu et le Diable - si ce ne serait pas la désobéissance qui fonderait l'obéissance ?
Lire
Dans le numéro DIEU
Ses amis, ses cousins, ses ancêtres, ses erreurs.
Ses voies impénétrables, et sa voie itinéraire : Guide du Routard ?
LA question : Avant Dieu, qui ? (quoi ?)
Lire
Dans le numéro HUMANIMALS
La symbiose homme/animal est planétaire. La synergie matérielle et psychique qui en découle crée, chez l'homme contemporain, un espace mental intermédiaire, une "interface" - comme on dit maintenant - qui est une façon de chimère.
Humanimal est un mot valise qui tente d'exprimer cette chimère psycho-sociale que représente la relation de l'homme avec l'animal.
Pour l'homme, l'animal a toujours été matière à quelque chose.
Lire
Les thèmes à venir
La colère (rougir), L'ennui, Moratoire...Lire
Le coup de sabot
L'âne Rouge, fort de son Comice, se réserve le droit de "saboter"...Lire
Les picotins
L'âne Rouge se nourrit aussi de libres propos en tous genres...
Lire
Le manifeste
Intelligent et stupide, patient et têtu, rancunier et indulgent, humble et intraitable : voilà pour l'âne du commun.
Mais ROUGE, il devient d'une extrême dangerosité, notamment pour l'âme de l'habitant de l'Égypte pharaonique... dans son voyage post-mortem.
Encore de nos jours, notre expression populaire, méchant comme un âne rouge, tend curieusement à confirmer son aspect délétère. Certains n'hésitent d'ailleurs pas à l'identifier à la bête écarlate de l'Apocalypse.
C'est dire qu'il faut se méfier de ses coups de sabot...
L'esprit
"L'âne rouge" est d'abord une revue en ligne, interactive, qui souhaite une participation de ses visiteurs : suggestions, propositions d'articles, de thèmes à débattre, etc.

Même si, quelque jour, elle donne naissance à une publication papier, par exemple, bi-annuelle dont chaque numéro, d'environ 200 feuillets, est organisé autour d'un thème...

La forme et le fond
La forme du fond est comme le fond de la forme. "L'âne rouge" propose une écriture oblique, voire écrite dans les marges dont style et concepts participent d'une mise en récit, d'un texte au projet ambitieux : relancer une pensée dormante, celle qui jouit et re-jouit d'elle-même.
La "bande à l'âne rouge" se déclare nettement immodeste mais non-dupe...
À propos d'âne
Méchant comme un âne rougeFaire l'âne pour avoir du sonIl y a plus d'un âne à la foire qui s'appelle MartinEtre sérieux comme un âne qu'on étrille...